Nicolas Sarkozy : «La Grèce a suspendu son appartenance à la Zone Euro»

Nicolas Sarkozy 30062015

Mardi 30 juin, Nicolas Sarkozy recevait Le Monde au siège de son parti, Les Républicains. Dans cet entretien, l'ancien président de la République s'exprime notamment sur la crise grecque. Pour lui, le premier ministre grec, Alexis Tsipras, porterait « l'entière responsabilité » d'une sortie de la zone euro.

Aujourd'hui, quelle est la solution pour sortir de la crise grecque ?

Avec Angela Merkel, nous avons beaucoup fait pour que la Grèce reste dans l'Euro. Je reste convaincu que, dans cette aventure extraordinaire de l'Euro, l'exclusion d'un pays membre peut avoir des conséquences d'une gravité que personne ne peut vraiment appréhender. Jusqu'au bout, je veux espérer que la raison l'emportera.

Demeure-t-on face à un risque systémique ?

Oui et qui prendrait le pari contraire ? Aujourd'hui, la question est davantage de savoir comment protéger la zone euro du désastre grec que de simplement protéger la Grèce. Ces dernières semaines, ce ne sont pas les données économiques et financières qui ont changé, mais la situation politique. Jusqu'à l'arrivée de Monsieur Tsipras, nous avions des gouvernements grecs qui coopéraient plus ou moins efficacement avec leurs partenaires européens. Depuis, nous avons un gouvernement grec qui refuse toute attitude raisonnable. C'est un changement de paradigme qui a conduit le gouvernement grec à suspendre de fait, de lui-même, l'appartenance de la Grèce à la zone euro. Alexis Tsipras en porte l'entière responsabilité. Qui a quitté la réunion des ministres des finances, si ce n'est le ministre des finances grec ? Qui a refusé toutes les propositions qui lui ont été faites ? Voilà le premier résultat d'une politique irresponsable.

Je veux préciser cependant que par principe le recours au référendum est légitime ; mais la seule question qui ait un sens est celle pour la Grèce de son appartenance à l'Europe.

Lire la suite...

Lancement de la campagne des Régionales 2015

les Republicains web

Chers amis,

Le Bureau politique de ce jour a décidé de confier les têtes de listes à nos partenaires de l'UDI pour les régions Normandie, Centre-Val de Loire et Bourgogne-Franche-Comté.

Cette stratégie d'union s'inscrit dans la continuité des élections départementales et réaffirme notre volonté commune de combattre le pouvoir socialiste.

Pour la Normandie, c'est Hervé Morin qui conduira la liste.

Au-delà des têtes de listes, l'union repose sur une juste représentativité de nos familles politiques respectives dans notre acte de candidature commune (70% les Républicains / 30% UDI), et pour la gouvernance du futur exécutif.

Enfin, cette union repose sur un engagement des centristes à participer aux primaires de la droite pour la Présidentielle de 2017.

Je reste bien entendu le chef de file des Républicains dans cette campagne. A ce titre, je vous invite à me rejoindre pour lancer tous ensemble cette campagne des Régionales :

Samedi 27 juin prochain, à 10h45
sur le site de l'entreprise Riou Glass
924, route de Pont Audemer à Boulleville (27)
(sortie Beuzeville – autoroute A13)
(Voir la pièce jointe)

J'appelle tous les militants et sympathisants à se mobiliser et à réunir leurs forces pour Réussir la Normandie !

Très fidèlement,

Francoise GuegotFrançoise Guégot,
Secrétaire Départementale les Républicains 76

Le Site de la Fédération 76

Antoine-Rufenacht     Francoise-Guegot
Antoine RufenachtFrançoise Guégot
vous souhaitent la bienvenue
sur le site de la Fédération 76 de l'UMP

FaceBook   Twitter   RSS   Contact

Sur Facebook

Les derniers Tweets